lescigales.eu

Covid-19 : quels placements faut-il choisir pour son argent ?

Le krach économique et financier résultant de la pandémie du Covid-19 a modifié le comportement des Français en ce qui concerne leur façon de consommer et d’épargner. En effet, bon nombre d’entre eux choisissent de loger leur trésorerie dans des produits sécurisés et disponibles à tout moment comme les produits bancaires pouvant être débloqués à court terme. Les Français préfèrent en effet se constituer une épargne de prévention afin de faire face aux imprévus face à une crise non encore maîtrisée.

Nous savons pourtant que la majorité des produits peu risqués sont peu rémunérés. De plus, il est toujours intéressant de diversifier son portefeuille, toutefois en choisissant les bons produits. Tour d’horizon sur les placements à choisir en période critique dans notre article.

L’épargne sécurisée

Elle est constituée à partir des produits bancaires comme les livrets d’épargne qui peuvent être souscrits sur le court et le moyen terme et pouvant être débloqués en cas de coups durs. Par exemple le livret A (à faible rendement mais qui est plus souple, épargne immédiatement disponible et défiscalisée). Ou encore l’assurance-vie qui est aussi sécurisée dans la mesure où elle est basée sur les fonds en euros. Le Plan d’épargne retraite ou PER qui est un tout nouveau produit né en octobre 2019 est également un excellent produit à souscrire pour ceux dont l’objectif est la préparation de la retraite. Attention car l’épargne en question est bloquée jusqu’à l’âge de départ à la retraite dans ce cas. Tous ces produits sont peu risqués certes, mais dont le rendement est de moins de 1.5% - sauf pour certains contrats utilisant les supports en unités de comptes, donnant lieu à un rendement de 2.5%, voire de 2.9%.

L’épargne immobilière

L’immobilier fait aussi partie des actifs générant des revenus locatifs sécurisés. À la différence des produits bancaires, la pierre propose des rendements nettement plus intéressants : environ 3% pour la mise en location nue par exemple, 3.5% dans le cas d’un montage au moyen des dispositifs défiscalisants, 3.8% voire 4% dans le cas de la mise en location meublée qui, elle aussi, aboutit à une réduction d’impôt grâce au statut de LMNP. L’immobilier propose de multiples modes de gestion : par l’investisseur lui-même ou par des professionnels, en direct ou par le biais des titres de propriété, en pleine propriété ou en démembrement.

Pour investir de manière sécurisée tout en profitant des meilleurs rendements, l’investisseur peut opter pour les produits pierre-papier tels que les SCPI par exemple, qui sont extrêmement diversifiées. Investir en démembrement en acquérant la nue-propriété est aussi un moyen sûr de pérenniser son placement pendant plusieurs années.

L’épargne dynamique

Plusieurs produits de placement donnent lieu à de l’épargne dite dynamique, c’est-à-dire à haut rendement mais dont les risques sont eux aussi élevés. Les investisseurs avertis pourront particulièrement souscrire à ces produits pour 2020.

Les actions non cotées c’est-à-dire adossées à des PME sont les moins exposées aux risques ; ce sont par exemple les FCPI et les FIP ou encore les SOFICA : attention au choix de la PME auprès de laquelle la souscription sera donc effectuée. Les OPCVM quant à eux sont déclinés selon qu’ils soient monétaires, obligataires et actions ainsi que les OPCVM de fonds alternatifs et diversifiés : à souscrire avec prudence sur les conseils du conseiller en gestion de patrimoine.

Attention aux placements atypiques qui se distinguent par leur niveau de risque très élevé mais qui rapportent : à étudier en fonction de l’évolution de la situation et toujours du profil et du niveau de tolérance aux risques.

En résumé, il est judicieux de bien savoir placer son argent sur les recommandations de son CGPI.